Online market research – an agile method for delivering rich, relevant and actionable insights

Today there are numerous digital solutions (some more agile than others) for conducting online market research projects. However, it is not always easy to see clearly, target and choose the most appropriate providers, methods and tools able to achieve one’s objectives.

Qualitative online market research had a promising beginning… but it was soon criticized and perceived as rather impractical, not easy to implement and not necessarily cheaper than classic qual.

When the online market research platforms began to appear in the 2000s, they presented themselves as being particularly innovative, convenient and practical. The main benefits highlighted were cost reduction (for travel and logistics) and the possibility of running several simultaneous fieldworks in different countries, replacing the “classic” qualitative studies practiced previously ­– mainly focus groups and face-to-face interviews.

Companies were promised online studies with hyper-motivated consumers, willing to spend hours behind their computer screens to answer many questions and fill in several templates and diaries over a significant period of time, and whose answers contractors could read remotely.

A few years later, after the first waves of this type of projects, marketing professionals, research agencies and corporate companies measured the limits of these early tools and approaches:

– Recruitment was long and difficult because, at the time, consumers were not as comfortable with new technologies as they are today; in addition, the connection process requiring many clicks coupled with the discovery by the consumer of the too long list of questions asked were discouraging. This generated a much higher drop-out rate than recruitment for a “classic” fieldwork

– The different platforms designed for online market research were not always very intuitive nor ergonomic; it was sometimes a struggle for the consumer to log in and fill in the tasks; customer/observer follow-up was not intuitive enough; finally, the moderator needed a considerable amount of time and technical support to properly set up his project

– These first platforms could experience computer bugs that complicated the flow of the online fieldwork

– Photo and video upload was very limited (few photos, small size and average quality, almost no video)

– The length of the online fieldwork was rather long (7 to 14 days) in order to give consumers the opportunity to reflect and answer in detail all the questions, if possible by adding pictures to illustrate their thoughts

– The synthesis and analysis processes were long also because the exports of the data collected were slow. The analyst had to process dozens and hundreds of pages of verbatim that were almost not at all filtered nor organized.

As a result, interest in online market research had not really been validated.

Then, in the 2010s, there was a transition period during which a real IT work of optimization of the user experience was carried out. Online market research platforms have become more user-friendly for consumers but also for moderators, analysts and clients.

Significant improvements have been made to make it easier and faster for participants to connect from any device: computer, tablet and/or smartphone. Because the digital and mobile industry had known a considerable development.

Filtering and segmenting options for different targets have been added or optimized for a more detailed and accurate analysis for each segment.

Live follow-up of the participation rate, immediate accessibility to participants’ responses were also facilitated in order to allow clients to smoothly follow the study remotely and moderators to more easily interact with participants. While at the very beginning of online studies additional probes to the initial questionnaire were not a priority, over time, the systems and platforms dedicated to online market research have worked a lot to improve this aspect. When running a qual project, it is essential to enable moderators to probe when they encounter incomplete or inaccurate answers, to ask for additional information from less active consumers.

Data storage capacity has been increased, ergonomics and data confidentiality have been improved. So that participants can express themselves freely via text, images or videos on a single platform. Thus, the moderator-analyst could centralize all types of information (without having to use other channels for large-format photos and videos for example).

Over time, these early online crowdsourcing platforms aimed at better understanding consumer habits, uses and attitudes have offered specific add-ons such as mark-up, mapping tool, drag and drop, simultaneous translation, picture book to differentiate themselves from the competition. These new features have been added in addition to those common to most providers: blog, newspaper, forum / collective discussion space, individual questionnaire, chat. They allow corporate companies to obtain a detailed evaluation of the products and/or services ideas and concepts before or after the market launch.

In the last 3-4 years or so, a new era of online market research has begun with fundamental changes in structure, content and aesthetics.

In recent years new technologies have significantly evolved and have fully penetrated into our lives: they have impacted all activities and professions and have inexorably changed the way a large part of the population lives, communicates, buys or works. Indeed, many people no longer picture their lives without a Smartphone or an account on at least one social network. Digital transformation and innovation affect most businesses, regardless of their size. Big data, social-listening, ethnographic qual research on mobile or online platforms have become common in many sectors to collect inspiring attitudinal and behavioral insights to nourish strategic thinking, communications, product development or operational marketing.

Today, online studies are no longer perceived only as a basic alternative solution to “classic qual (with people physically present in the same room)”, as a module added out of curiosity nor as a first step towards digitalization, as it was the case 10 years ago. Also, online research is not used anymore for testing only.

Co-creating with consumers, step-by-step co-construction and design-thinking approaches (getting to deeply know your target, listening to its needs, identifying its most important problems, formulating hypotheses to meet its needs, testing them, learning, then testing again, learning and optimizing) are commonplace in most companies, research firms and marketing agencies. Immersive phases in the consumer universe during key moments, alternation between individual and collective exchanges and collection of various data from different sources (ethnographic interviews, creative labs or validation/optimization face-to-face groups, online or mobile platforms, social networks, Internet reviews, press) are being mixed and matched in order to create methodological processes that give a broader view on the research subject and objective.

Currently, when designing a research / innovation / exploration process, insight consultants and agencies no longer recommend conducting a quant phase to begin with and then a qualitative step to investigate deeper certain aspects, or vice versa (qual then quant). This era is over. Nowadays the recommendation would be similar to the following approach:

– Start with a social listening module, coupled with a blog or an online diary to understand consumer journeys, to explore trends, uses & attitudes and collect rich content,

– in a second phase, several hypotheses / concepts / prototypes will be shaped,

– then, they will be Quant tested and will be prioritized,

– and finally, the ideas with the greatest potential will be selected by the marketing teams in order to be improved and finalized with the consumers’ help.

Last but not least, the development of new technologies also enables researchers and insight consultants to shorten logistics and recruitment times. For instance, when one has difficulties in finding certain specific target profiles through the traditional approach, recruitment can be done faster and astutely via social networks. In addition, it is also possible to carry out several fieldworks simultaneously in different countries without significantly lengthening the duration of the project. Marketing automation tools, AI and chat bots have enabled this and so much more.

Extremely interesting, hybrid and agile future perspectives for online research

In the years to come, hybrid online research projects (Qual-Quant but also Qual+Social Listening+Desk Research) will be increasingly valued. The barriers between more “traditional” and innovative methods, between purely Qual and purely Quant studies, between online and face-to-face methods will gradually blur and will tend to disappear. This will happen mostly because of the agility of this type of approach, but also because of their ability to be easily integrated into more complex innovation processes.

The extent of co-development, of immersion in the universe of a certain category of the population, of conversation and connection with consumers at a deeper psychological, sociological and emotional level will be much higher. Thus the word “study” in itself will probably become too vague and obsolete. There will be more exploration and the consumer-citizens will actively participate in building a more humane, environmentally friendly and more conversational future society built on trust.

In this context, from a decision-making facilitation perspective, the online projects will become particularly agile, relevant and efficient. This will be enabled by the development of new technologies, of automation tools that facilitate the exchanges between several people, by the improvement of the targeting possibilities, the improvement of the visualization tools of the collected data, but also by the ability of the next-generation marketing consultants to juggle all these new tools and solutions to solve business challenges.

Tomorrow’s online marketing platforms will enable the emergence of new products and services increasingly more in line with the real consumer expectations. How? By co-constructing meaningful and virtuous solutions in order to diminish the sense of guilt and the current paradoxes. The economy of tomorrow will be made up of sustainable and economically viable solutions with a positive impact both on the environment and the society.

> For more information on the benefits of online qual for innovation, please read this post: https://www.livelyinsights.com/why-online-communities-are-ideal-for-innovation/

> Here you will also find the best practices to set up a successful online qualitative study: https://www.livelyinsights.com/5-key-rules-successful-online-qual-research/

> To be updated with LIVELY INSIGHTS news, you can follow our Facebook page  or  Andreea JACOB’s LinkedIn account

FRENCH

Les études de marché online gagnent en agilité pour délivrer des insights riches, pertinents et actionnables

Aujourd’hui, les solutions digitales permettant de mener des études online se sont multipliées, diversifiées et sont devenues agiles. Pourtant, il n’est pas toujours facile d’y voir clair et d’opter pour les prestataires, la méthode et les outils les plus appropriés pour répondre de manière ciblée à sa problématique.

Des débuts prometteurs pour les études de marché qualitatives online… mais une méthode de recherche qui était finalement peu pratique, peu facile à mettre en place et peu économique.

Lorsque les différentes plateformes d’études marketing online ont commencé à faire leur apparition dans les années 2 000, elles se vantaient d’être particulièrement innovantes, astucieuses et pratiques. Les principaux bénéfices mis en valeur étaient la réduction des coûts (de déplacement et logistiques) et la possibilité de faire plusieurs terrains en parallèle dans des pays différents, en se substituant aux études qualitatives « classiques » pratiquées auparavant – majoritairement des focus groupes et des entretiens en face à face.

On promettait aux entreprises des études digitales ou online avec des consommateurs hyper motivés, prêts à passer des heures assis derrière leurs écrans d’ordinateurs pour répondre à de nombreuses questions et compléter des « bulletin boards » ou autres journaux sur une durée de temps importante, avec des réponses que les donneurs d’ordre pouvaient suivre à distance.

Quelques années plus tard, les premières vagues de ce type de projets finies, les professionnels des études marketing et les entreprises ont mesuré les limites de ces premiers outils et approches :

– Le recrutement était long et difficile car, à l’époque, les consommateurs n’étaient pas autant à l’aise avec les nouvelles technologies qu’aujourd’hui ; en plus, le process de connexion avec de nombreux clicks couplé à la découverte par le consommateur des nombreuses questions étaient dissuasifs. Cela générait un taux d’abandon bien supérieur à celui d’un recrutement pour un terrain « classique »

– Les différentes plateformes créées pour mener les études de marché online n’étaient pas toujours très intuitives ni ergonomiques ; c’était parfois un vrai parcours de combattant pour le consommateur ; le suivi par les clients/observateurs n’était pas suffisamment intuitif ; enfin, le modérateur avait besoin d’un temps considérable et de support technique pour bien configurer son projet

– Ces premières plateformes pouvaient connaitre des bugs informatiques qui compliquaient le déroulement du terrain online

– L’import ou envoi des photos et vidéos était très limité (peu de photos, de taille réduite et qualité moyenne, quasiment pas de vidéo)

– La durée du terrain online était finalement assez longue pour donner la possibilité aux consommateurs de réfléchir et de répondre de manière détaillée, si possible illustrée, à l’ensemble des questions (souvent nombreuses et étalées sur 7 à 14 jours)

– Les process de synthèse et d’analyse étaient très longs car les exports des données récoltées étaient très volumineux. L’analyste récupérait des dizaines et des centaines de pages de verbatim, peu filtrés ou thématisés.

Par conséquent, l’intérêt pour les études de marché online n’avait pas été réellement validé.

Il y a eu ensuite une période de transition dans les années 2010, pendant laquelle un vrai travail IT d’optimisation et de mise à jour a été réalisé. Les plateformes d’études online sont devenues plus user-friendly pour les consommateurs, mais aussi pour les modérateurs-analystes et les observateurs-clients.

Des améliorations considérables ont été apportées pour que les participants puissent se connecter plus facilement et rapidement depuis n’importe quel support : ordinateur, mais aussi tablette et Smartphone. Car le digital et le mobile ont pris une ampleur importante.

Des options de filtrage et de segmentation des cibles à interroger ont été ajoutées ou optimisées pour une analyse plus fine et précise par segment.

Le suivi en live du taux de participation, la lecture immédiate des réponses des participants ont été également facilités afin de permettre aux clients de suivre à distance le déroulement de l’étude et aux animateurs de plus facilement échanger avec les participants. Si au tout début des études marketing qualitatives online, les relances n’étaient pas prioritaires, avec le temps, le système et les plateformes ont beaucoup travaillé sur cet aspect. Lors d’un projet quali, il est indispensable de permettre à l’animateur de relancer et creuser les retours incomplets ou peu précis, de solliciter des informations complémentaires auprès des consommateurs moins actifs.

La capacité de stockage des plateformes a été augmentée. L’ergonomie et la confidentialité des données ont été améliorées, de manière à permettre aux participants de s’exprimer librement via du texte, des images ou des vidéos sur une plateforme unique. Ainsi, l’animateur-analyste pouvait centraliser l’ensemble des retours (sans devoir passer par d’autres canaux pour les envois par exemple de photos et vidéos grand format).

Au fur et à mesure du temps, ces plateformes de consultation online des consommateurs destinées à mieux comprendre leurs habitudes, usages et attitudes se sont distinguées par des modules complémentaires spécifiques de type mark-up, mapping tool, drag and drop, traduction simultanée, picture book. Ces nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées en plus de celles communes à la plupart des fournisseurs : blog, journal, forum / espace de discussion collectif, questionnaire individuel, chat. Et ce, dans une optique de tester en détail les idées et concepts avant ou après leur lancement sur le marché.

Depuis 3-4 ans environ, une nouvelle ère des études marketing online a démarré, avec des changements importants à la fois sur le fond et la forme.

Ces dernières années, les nouvelles technologies se sont beaucoup développées et immiscées dans nos vies : elles ont impacté tous les métiers et ont modifié de façon inexorable la manière de vivre, de communiquer, d’acheter ou de travailler d’une grande partie de la population. En effet, l’on n’envisage presque plus sa vie sans un Smartphone ou un compte sur au moins un réseau social. La transformation digitale et l’innovation touchent la plupart des entreprises, quelle que soit leur taille. Le big data, le social-listening, les études qualitatives ethnographiques sur mobile ou online sont devenus courants dans de nombreux secteurs pour recueillir des insights inspirants, attitudinaux et comportementaux pour nourrir la réflexion stratégique, la communication, le développement produit ou encore le marketing opérationnel.

Aujourd’hui les études online ne sont plus envisagées comme une simple alternative à du « quali classique en présentiel » ou un module ajouté par curiosité ou pour faire un premier pas vers la digitalisation, tel que c’était le cas il y a 10 ans. On n’envisage plus une étude online dans une optique de test uniquement.

La co-création avec les consommateurs, la co-construction pas à pas et les démarches de type design thinking – bien connaitre et être à l’écoute de sa cible, identifier ses problèmes les plus importants, formuler des hypothèses pour répondre à ses besoins, les tester, tirer des enseignements, prototyper, puis tester à nouveau, apprendre et optimiser – sont monnaie courante dans la plupart des entreprises et cabinets d’études ou agences marketing. L’immersion répétée à des moments-clés dans l’univers des consommateurs, l’alternance entre échanges individuels et collectifs, le recueil de données variées provenant de sources différents (interviews ethnographiques, groupes créatifs ou de validation / optimisation en face-à-face, plateformes online ou mobiles, réseaux sociaux, reviews Internet, presse online) s’associent pour créer des process méthodologiques permettant d’obtenir une vision plus complète de la problématique étudiée.

Actuellement, dans le cadre d’un projet études d’innovation/exploration, la démarche appropriée et conseillée n’est plus de mener une étude quanti puis de creuser certains aspects en quali ou viceversa. Globalement, on recommandera plutôt de :

– démarrer par un module de social listening, couplé avec un autre module de type blog ou journal quali afin d’explorer les tendances, usages et attitudes et recueillir de la matière et du contenu

– dans une deuxième phase, on pourra formuler des hypothèses / concepts / prototypes

– ensuite les tester en quanti et les hiérarchiser

– pour enfin identifier les pistes qui ont le plus de potentiel et les optimiser avec les consommateurs et les équipes marketing.

Enfin, le développement des NTIC permet aussi de raccourcir les délais logistiques et de recrutement. Par exemple, pour certains profils de cibles plus difficiles à trouver via l’approche classique, le recrutement peut être réalisé de façon plus rapide & astucieuse via les réseaux sociaux. Également, il est de nos jours envisageable de réaliser des études dans plusieurs pays en parallèle sans pour autant rallonger significativement la durée du terrain. Cela est possible grâce à certains outils d’automatisation des échanges, à l’IA et au chat bots qui se développent de plus en plus.

Des perspectives futures intéressantes, hybrides et toujours plus agiles

Dans les années à venir, les études digitales hybrides (quali-quanti, mais aussi quali-social listening-desk research) seront valorisées de plus en plus. Les barrières entre les méthodes plus traditionnelles et innovantes, entre les études purement quali et purement quanti, entre le online et le face-à-face vont progressivement s’estomper. Pas uniquement grâce aux bénéfices liés à la praticité et l’agilité de ce type de démarche, mais aussi grâce à leur capacité à s’intégrer facilement dans des process d’innovation plus complexes.

On parlera de co-développement avec les consommateurs, de consultation, d’immersion dans l’univers d’une certaine catégorie de la population, de conversation, de connexion avec les consommateurs à un niveau psychologique, sociologique et émotionnel plus profond. Ainsi le mot « étude » deviendra probablement trop englobant et obsolète. Les consommateurs-citoyens participeront activement dans la construction d’une société future plus humaine, plus respectueuse de notre environnement, plus conversationnelle et qui leur inspirera plus de confiance.

Dans ce contexte, avec pour objectif la facilitation de la prise de décision, les phases online vont être particulièrement agiles, pertinentes, efficaces et performantes. Cela grâce aux apports des nouvelles technologies, du développement des outils d’automatisation des échanges, de l’amélioration des possibilités de ciblage des personnes à consulter, de l’amélioration des outils de visualisation de la data récoltée, mais aussi de la capacité des consultants marketing nouvelle génération à jongler avec tous ces outils et solutions pour répondre aux enjeux des entreprises.

Les plateformes marketing online de demain permettront l’émergence de nouveaux produits et services toujours plus en phase avec les attentes réelles des consommateurs. En co-construisant avec eux des solutions qui font sens et sont vertueuses pour diminuer le sentiment de culpabilité et les paradoxes actuels. L’économie de demain sera faite de solutions durables, économiquement viables et avec un impact positif sur l’environnement et la société.

> Pour plus d’informations sur les avantages des études qualitatives online dans les démarches inno, n’hésitez pas à lire ce post : https://www.livelyinsights.com/le-quali-online-ideal-pour-innovation/

> Sur le lien suivant vous trouverez aussi les best practices pour mettre en place une étude qualitative online réussie : https://www.livelyinsights.com/caracteristiques-etude-qualitative-online-reussie/

> Pour être tenu.e.s au courant des actualités LIVELY INSIGHTS, vous pouvez suivre notre page Facebook ou le compte LinkedIn d’Andreea JACOB

ENGLISH

Culture is not dead!

We don’t live in a world of fake news only where superficiality becomes a value.

History, science, art, music and culture are still trendy. At least for some people.

*In the picture, you can see the projections that take place on the Blois castle in France each year and where many people gather to learn more about the French culture and history.

Pourquoi choisir LIVELY INSIGHTS

Interview avec Jérôme Hoarau à propos de LIVELY INSIGHTS et de l’évolution des études de marché

Bonjour,

J’ai le plaisir de partager avec vous l’échange que j’ai eu avec Jérôme Hoarau le 29 mai concernant le fonctionnement de l’agence et l’évolution récente des études de marché. Nous avons discuté de :

  • l’origine & spécificité de LIVELY INSIGHTS
  • l’évolution récente du métier et les méthodes hybrides (online & offline) plus agiles, riches et des rendus pus digestes et modernes
  • l’innovation et la créativité
  • les soft skills et compétences mobilisées chez LIVELY INSIGHTS.

> Pour plus d’informations et contacter LIVELY INSIGHTS : https://www.livelyinsights.com/contact/ 

> Pour contacter Jérôme Hoarau et échanger avec lui sur les soft skills, le mind-mapping et/ou la lecture rapide : https://jerome-hoarau.com

Why online communities are ideal for innovation

The 4 main reasons to choose online communities when working on innovation projects

Online communities with consumers (also known as online Qual research) represent an agile solution, very rich in meaningful insights. Especially when working on marketing & innovation projects.

Below you will find the reasons why online Qual research and online communities are particularly suitable for innovation:

1/ Rich content & great modularity

> Allowing to:

– favor in-depth understanding in terms of uses / attitudes / customer journeys,

– illustrate typologies & work on personas,

– dig deep into the “why” or “why not »,

– but also find inspiration and co-create with consumers.

Indeed, the iterative “test & learn” approach, the possibility to adjust / adapt the “questioning” along the way, the possibility to have several stages of interrogation (according to the project / product / service development phase) make online Qual perfect for innovating with consumers or ensuring internally the project follow-up.

2/ Ability to easily be integrated into larger work processes

> A methodology that can take place over a longer or shorter period of time (depending on the needs).  And which can be articulated perfectly with strategic / innovation workshops and / or quantitative studies and / or in-depth interviews / group meetings.

3/ A pleasant user experience

> Whether used internally with the project members and / or externally with consumers and / or influencers (at a worldwide scale), the user experience when using online platforms is intuitive and pleasant today:

– Ergonomic & attractive design,

– Fluid navigation,

– Easy connection,

– Clear questioning structure.

4/ Possibility to choose among a variety of agile online tools

> Many attractive and easy-to-use tools (free and / or paid) can meet the different project objectives. Indeed, several independent online platforms exist and offer various features to orchestrate meaningful and fluid conversations.

___

>> For more information, don’t hesitate to contact us and send an email.

French

Le quali online, idéal pour les problématiques inno

Les 4 raisons principales d’opter pour une étude quali online sur une problématique d’innovation

Les COMMUNAUTÉS ONLINE (ou le quali online) sont une solution agile pour mener des études marketing innovantes et riches en insights.

Voici pourquoi les études qualitatives online sont particulièrement adaptées aux sujets d’inno :

1/ Une richesse des contenus & une modularité insoupçonnées

> Permettant de :

– comprendre en profondeur des usages/ attitudes/ customer journeys,

– illustrer des typologies & travailler sur des personas,

– creuser le « pourquoi » ou le « pourquoi pas »,

– mais aussi de trouver de l’inspiration et co-créer avec les consommateurs.

En effet, l’approche itérative “test & learn”, la possibilité d’adapter / ajuster le questionnement en cours de route, les interrogations en plusieurs temps (en fonction de l’état d’avancement du projet / produit / service) rendent le quali online parfait pour les process inno et leur suivi en interne.

2/ Une capacité à s’intégrer facilement dans des process de travail plus amples

> Une méthodologie qui peut se dérouler sur une période plus ou moins longue (en fonction des besoins). Et qui s’articule parfaitement avec des workshops stratégiques / inno et/ou des études quanti et/ou des entretiens approfondis / réunions de groupes.

3/ Une expérience utilisateur agréable

> Que ce soit en interne avec les équipes projet / marketing ou en externe avec les consommateurs ou influenceurs (et ce partout dans le monde), l’expérience d’utilisation des plateformes digitales est aujourd’hui facile et agréable :

– Design ergonomique & attractif

– Fluidité de navigation

– Connexion facilitée

– Structure claire de questionnement

4/ Le choix parmi une variété de solutions agiles

> De nombreux outils gratuits et/ou payants attirants et simples d’utilisation permettant de répondre aux différents objectifs. Il existe de nombreuses plateformes indépendantes avec des fonctionnalités variées pour orchestrer des conversations qui ont du sens et sont fluides.

___

>> Pour plus d’informations, n’hésitez pas à envoyer votre demande et nous contacter par email ou téléphone.

English